L’intelligence de l’enfant

Toujours ma lancée de retours de lectures ; voici L’intelligence de l’enfant de Marie Duru-Bellat et Martine Fournier. J’ai eu l’opportunité d’avoir Marie Duru-Bellat en professeure au cours de ma licence de sciences de l’éducation et ses enseignements étaient passionnants. 

Le livre présente une réflexion critique et analytique sur l’intelligence et le Quotient Intellectuel, au regard des connaissances actuelles en psychologie, sociologie, neurosciences.

Qu’appelle-t-on l’intelligence ?

Dans son introduction Martine Fournier explique pour commencer que l’intelligence n’est pas seulement génétique. En effet, les facteurs sociaux et environnement sont également à prendre en compte. L’intelligence est, en quelque sorte, un croisement entre la biologie, la culture et les stimulations de la personne.

Marie Duru-Bellat définit l’intelligence comme plus vaste que ce qui est représenté par un test de QI. La mesure de l’intelligence est en effet délicate. La définition de l’intelligence varie d’une société à l’autre et au sein même d’une seule société. Elle écrit très justement que « l’intelligence n’existe que si les autres reconnaissent que vous en être doté ». En effet, selon la psychologie sociale, l’intelligence est un jugement porté sur autrui.

lintelligence de l'enfant

La mesure de l’intelligence.

Marie Duru-Bellat explique l’instauration de la mesure de l’intelligence par des repères historiques. La société est passée de l’aristocratie à la méritocratie. La notion d’aptitude est apparue au 19ème siècle, pour justifier la persistance des inégalité sociales suite à la Révolution Française, qui avait proclamé tous les hommes égaux. Toute société cherche naturellement à expliquer et justifier ses inégalités.

La question de la mesure de l’intelligence fait débat depuis qu’elle existe. Les auteures estiment que la généralisation du QI, dans la presse people avec les QI des stars ou sur des sites internet, est une dérive inquiétante. La société accorde une importance grandissante à l’intelligence, liée à la réussite scolaire. La conception unidimensionnelle de l’intelligence est restée pérenne pour le grand public, alors que les recherches démontrent aujourd’hui l’existence d’une intelligence multidimensionnelle.

Le QI est considéré par les auteures comme une représentation dépassée de l’intelligence. Il suggère qu’un indicateur unique suffit à caractériser l’intelligence, dont chacun en posséderait une quantité stable. En effet, les performances intellectuelles évoluent tout au long de la vie. La stabilité du chiffre peut prêter à des interprétations erronées. Cela signifie une stabilité de rang et non que l’on a la même intelligence à 6 ans qu’à 20 ans. La stabilité existe également souvent en absence de changement de milieu socioculturel.

D’autre part, les auteures estiment que familles ont des attentes importantes vis-à-vis du QI. Le chiffre du QI est vu comme le chiffre sacro-saint de l’intelligence, alors qu’il est seulement le reflet d’un modèle théorique un peu vieux – plus d’un siècle tout de même ! Les données du QI doivent être lus en lien avec les observations cliniques, les conditions de vie (famille, culture, éducation) et la personnalité. Si l’on ne prend pas compte la situation dans son ensemble, il peut y avoir un risque de sur interprétation des résultats, une utilisation réductionniste, une exploitation sociale ou administrative d’un QI bas ou élevé.

Mon avis personnel

J’avais quelques réserves sur les tests de QI avant de lire le chapitre de Marie Duru-Bellat et j’en ai encore plus après coup ! Ce chapitre est très intéressant et j’ai mieux compris ce qu’était exactement le QI et son origine. De plus, les critiques apportées par l’auteure sont construites et développés et amènent réellement à réfléchir. La mesure de l’intelligence pose des questions.

Qu’en pensez-vous ? Rejoignez-vous le point de vue ce livre ? Connaissiez-vous les tests de QI, WISC, etc ?

Azalée 

D’autres réflexions & lectures ailleurs sur le blog : 

Publicités

6 réflexions sur “L’intelligence de l’enfant

  1. angiebabyplanet dit :

    je ne connais pas ces tests, mais cela amène en effet à la reflexion. Je pense que la mesure du QI doit etre bien differentes de nos jours qu’à sa création

    J'aime

  2. Douce Lili dit :

    Bonjour Azalée,

    Je n’ai jamais voulu réaliser de tests de QI pour la simple raison qu’on nous met dans des cases en fonction du résultat … Bas tu seras inculte et non intelligent et élevé tu sera le maître du monde …

    Je trouve cela primitif en réalité :p

    Nous ne sommes ni non intelligent ni trop intelligent. Nous sommes ce que nous sommes en fonction de nos origines, de notre culture, de nos parents (oui, c’est eux qui nous enseignent le BEABA de la vie), notre entourage, l’école, le travail et la vie en général. Notre intelligence augmente chaque jour. Car chaque jour nous en apprenons un peu plus. D’où le dictons « je dormirai un peu moins bête ce soir » 😉

    Catégoriser les gens dans des cases de la société, je trouve cela réducteur. Qu’en penses-tu ?
    Et ce livre met bien en avant cela j’ai l’impression.

    Merci pour ce partage,
    Douce fin de journée, lili

    J'aime

    • blog2mamans dit :

      Oui effectivement la catégorisation qui entraîne le classement dans des cases, et aussi des attentes de la part des parents, de l’entourage… ce n’est pas forcément positif. Cela dit, parfois, cela aide à comprendre comment on est, qui on est.

      J'aime

  3. The World of Baby A dit :

    Coucou,
    Je suis ni pour ni contre , après je ne pensais pas qu’il existait autant de test pour calculer une intelligence. Après il est vrai que malheureusement la société actuelle , nous met déjà dans des cases quelque soit le sujet et encore plus quand nous sommes dit  » différents  » et qu’on ne répond pas aux normes.

    Quand est-il pour un enfant avec un QI plus ou moins élevé ?
    Il est bien d’énoncer dans le livre qu’il faut prendre en compte l’environnement du  » sujet  » sinon on ne peut pas vraisemblablement avoir un résultat correct.

    merci à toi pour cet article intéressant

    Audrey

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s