Billet doux (la place du papa)

Quand je regarde mon bébé, je la trouve si « parfaite » que j’aime encore deux fois plus son père. Car sans lui, elle ne serait pas elle, et c’est elle et elle seule  que j’aime sans demi mesure… Il est devenu plus exceptionnel si c’est possible à mes yeux.

vincent


Oui je n’ai jamais été aussi amoureuse de son Papa. J’ai l’impression d’avoir tiré le gros lot, que je n’ai  jamais eu autant raison de toute ma vie. Je m’enivre de bonheur quand j’observe leur complicité, leurs sourires qui se répondent. Je suis émue aux larmes quand je l’entends lui chanter une petite berceuse, et rien ne m’attendri plus que quand elle s’endort sur son épaule.

Et puis c’est marrant, cette concrétisation de notre amour physique. Elle a ma bouille, mais ses yeux bleus. C’est pas marrant d’ailleurs, c’est fascinant.

D’ailleurs pendant ma grossesse, Lyly Rose Depp qui était jusque là une inconnue a été soudainement hyper médiatisée. Sa ressemblance, ce mélange (plutôt réussi il faut le dire) entre ses deux parents dont on connaît par cœur les traits est devenu malgré moi une sorte de symbole. Maintenant quand je la vois à la une des magazines (que je n’achète pas) je ne peux pas m’empêcher de sourire.

PRENDRE SA PLACE DE PERE

Cela ne s’est pas fait tout seul. Leur relation a été longue au démarrage et je m’en suis inquiétée. Pourtant, pendant ma grossesse, mon homme était super attentionné. Mais après la naissance, il a soudainement pris de la distance. Je le sentais en observation.
« Avec l’allaitement, tu sais c’est pas facile de prendre ma place, vous avez l’air tellement bien toutes les deux ».

Mon retour au travail, aussi compliqué fut il pour moi (je n’étais pas prête à me séparer aussi longuement de mon enfant) a permis à mon amoureux de prendre sa place de père. Ayant pris son congé parental à temps partiel, c’est lui qui se charge de la garde chaque après midi.

PRENDRE CONSCIENCE DE SA PATERNITE

Il s’est mis à lire les livres que j’avais ramené de la bibliothèque « si les bébés pouvaient parler » « ce que les bébés disent avant de savoir parler » et d’autres, sur l’éducation bienveillante… Et je l’ai vu prendre conscience du rôle si important qu’est le sien.

UN BONHEUR INDECENT ET UNE FATIGUE MONSTRE

Quant à moi, j’avais peut-être raison, je ne suis probablement pas une working-maman… malgré le fait que mon travail soit le premier qui me plaise vraiment, je suis à bout de force ces jours ci.

J’ai eu 3 arrêts de travail en 3 semaines. J’ai enchainé l’ictus amnésique, une névralgie cervico-brachiale, et une série d’insomnies qui continuent à me rendre chèvre. C’est difficile, sans 2/3 moment de repos ou je m’enferme dans le noir pendant 20 minutes, sans pourtant parvenir a dormir, je ne tiens pas.

Pourtant j’arrive encore à m’extasier devant la chance que j’ai : mon (bel, doux, drôle, intelligent) amoureux, mon bébé.

Nous ne sommes loin du  « couple modèle », on a eu des hauts, des bas, des clashs, des moments de doutes et on s’est même séparés (3 jours). On s’est toujours vite rabibochés, car, s’il y a une chose de sûre, c’est que l’on s’aime.

Notre force réside surement dans le fait qu’on essaye de tout se dire, aussi difficile que ce soit parfois à entendre. Mais pour aujourd’hui, nous n’avons que de belles choses à nous dire, car nous sommes fiers de nous, fiers de notre bébé (zéro objectivité).

BESOIN D’UNE DECLARATION PUBLIQUE

Pourquoi j’écris ça sur un blog ? Parce que c’est bien un des seuls domaines dans ma vie ou je me sens terriblement chanceuse. Et que parfois, je trouve ma chance indécente : je n’ose pas l’exprimer par peur de blesser les autres.

Et vous savez quoi ? c’est stupide ! Je me demande pourquoi il m’est si facile de dire ce qui ne va pas, mais de jamais dire a quel point la vie est chouette aussi. En partageant le bon, peut-être le cultive t-on ?

C’est une bonne chose d’avoir libéré la parole sur les mauvaises expériences liés à la parentalité car elles existent… mais il ne faudrait pas faire la langue de bois sur ce qu’elle a de sublime aussi !

Publicités

Une réflexion sur “Billet doux (la place du papa)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s