Les envies pendant la grossesse

 » Alors, ça y est, tu as envie de fraises ? Tu as des envies bizarres de femmes enceintes ? « 

Déjà, toutes les femmes enceintes n’ont pas envie de fraises, je ne sais même pas d’où vient ce cliché d’ailleurs. Bon, j’aime bien les fraises. Mais, c’est d’autres envies, et pas seulement alimentaires, qui ont jalonnés mes neuf mois de grossesse.

Les envies alimentaires

Au tout début de ma grossesse, j’avais très très envie de fromage. Lors de ma pause, au travail, j’allais m’acheter des quiches au fromage et des gougères à la boulangerie. Une collègue de travail m’avait dit  » tu as envie de fromage parce que c’est un garçon « . Finalement, il s’est avéré que c’était faux, puisque si vous avez connaissance de mes autres articles, vous savez que j’ai eu une petite fille.

De toute façon, deux semaines plus tard, c’étaient les croissants aux amandes qui retenaient toute mon attention. Est-ce que j’avais plus faim qu’avant d’être enceinte ? Oui, mais rien d’excessif. Prendre un goûter était devenu obligatoire, sinon, je ne tenais pas ma journée de travail.

Quand sont arrivés les beaux jours, ce sont les envies de fruits qui sont arrivées. Comme pour beaucoup de gens en été, j’imagine. C’était surtout les pêches, la pastèque et les cerises qui ravissaient mon estomac.

On arrive au point le plus drôle et que tout le monde attend impatiemment (mais non, je n’extrapole pas), les envies BIZARRES :

  • Le bouillon de légumes salé. Je pouvais en manger un cube entièrement sans être dégoûtée. Je léchais le papier qui emballe le cube de bouillon avant de le jeter.
  • Le Miso Cube Danival. Même délire que pour le premier, je le mangeais comme ça, sans rien d’autre.

Pour l’anecdote, une semaine après mon retour de la maternité, j’ai essayé d’en manger à nouveau, et c’était évidemment trop salé et pas vraiment bon. Pourquoi est-ce que j’ai fais ça ? Je voulais être sûre que c’était bien une envie de grossesse, tout simplement !

Dans un autre style, et qui concerne un peu le point alimentation et aussi le point suivant, je suis devenue végane à la fin de ma grossesse (en gros durant deux mois et demi). J’étais déjà végétarienne à la base, et aujourd’hui je me considère à nouveau végétarienne, mais je limite tout de même grandement les produits laitiers, beaucoup plus qu’avant. Je mange des yaourts végétaux, du lait végétal, mais je craque un peu sur du fromage.

Ma mère, qui est aussi végétarienne, m’a racontée que c’est lorsqu’elle était enceinte de moi et de ma soeur qu’elle a réfléchi sur son alimentation et eu envie de devenir vraiment végétarienne.

Envie d’une vie plus simple, plus saine…

Depuis que j’ai décidé de changer un peu ma vie, mon copain m’appelle en rigolant la hippie. J’avais déjà des prédispositions à devenir une hippie avant, mais ça a gravement empiré pendant la grossesse. Je m’intéressais déjà à l’écologie, je faisais le plus possible de courses en bio, j’étais végétarienne depuis plusieurs années.

En étant enceinte, j’ai eu envie de vraiment changer les choses, d’être actrice du changement que je voulais voir dans le monde.

J’ai tout d’abord commencé à m’intéresser aux couches lavables, en premier lieu par souci d’économie financière, mais aussi d’écologie. J’avais donc mis un lot de couches lavables sur ma liste de naissance, que mon père nous a gracieusement offert. Depuis le temps que j’en parle, il va vraiment falloir que je fasse un article sur le sujet. Vous pouvez déjà trouver le lien des couches lavables que j’utilise sur l’article parlant du matériel pour bébé.

Suite à ce premier pas, j’ai entamé pas mal de changements, qui se poursuivent depuis la naissance de ma fille :

  • J’ai fabriqué ma propre lessive,
  • J’ai commencé à vraiment lire et essayer de comprendre les étiquettes des produits que je consommais,
  • Je me suis mise à cuisiner de plus en plus et à acheter de moins en moins de produits transformés,
  • J’ai appris à faire du seitan, des fromages végétaux, toutes sortes de biscuits et de gâteaux que j’achetais auparavant,
  • J’ai arrêté de me mettre du vernis à ongles (et mes ongles me remercient, d’ailleurs),
  • J’ai acheté des cotons lavables pour le visage,
  • J’ai fais un grand tri dans mes produits de beauté et je m’en suis débarrassée de beaucoup,
  • Je n’ai plus acheté de vêtements, parce que je me suis rendue compte que j’en avais déjà largement assez (à part des soutiens-gorges d’allaitement et un jogging de maternité),
  •  J’ai fabriqué moi-même la majorité de la décoration de la chambre de ma fille,
  • J’ai eu une yaourtière et je fais désormais mes yaourts végétaux maisons,
  • J’ai fabriqué des lingettes lavables pour appliquer le liniment,
  • J’ai décidé de faire attention à mes déchets et d’essayer de les réduire (ce qui n’est pas toujours facile puisque nous n’avons pas de magasins de vrac chez nous et que la seule biocoop est quasi-inaccessible sans voiture),
  • J’ai fais l’acquisition d’un shampooing solide et d’un déodorant solide,
  • Je suis passée aux mouchoirs en tissu,
  • Je donne les affaires pour bébé que j’ai en trop, en double, dont je ne veux pas, qui sont déjà trop petites, pour faire du vide.

Attention, je ne prétends pas être parfaite, je sais que je ne le suis pas. Je sors encore ma poubelle toutes les semaines ( 1 sac de 30L/10 jours environ ).

Principaux coupables :

  • la litière pour chat,
  • le plastique, ennemi public numéro 1, que je retrouve encore sur certains emballages (tofu, saucisses végétales, petits suisses de Monsieur, bouteilles de jus de fruits…),
  • l’absence de compost chez moi, qui fait que plein d’épluchures pourraient ne plus atterrir dans ma poubelle, si j’avais un compost,
  • nous avons encore également des plats préparés dans le frigo, surtout pour mon copain qui en emmène au travail.

J’espère avoir pu vous inspirer, j’ai un peu dévié du sujet principal, mais ça reste lié pour moi, puisque toute cette prise de conscience s’est vraiment marquée pendant ma grossesse et continue aujourd’hui. Impossible de revenir en arrière (la pilule comme dans Matrix, tout ça).

C’étaient quoi vos envies de grossesse ? Qu’est-ce que la grossesse a changé dans votre façon d’être, de faire, de consommer ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s