SEXE ET VIE NOCTURNE PENDANT ET APRES LA GROSSESSE

Parlons peu, parlons bien, parlons sexe. Ben oui ? ça se passe comment la sexualité pendant la grossesse ? Je vous le dis tout de suite : je n’ai pas la réponse, juste un exemple, le mien. Ce que je peux avancer par contre, c’est qu’elle évolue, c’est certain.

a-poil

1 – La sexualité pendant et après la grossesse.

Les 6 premiers mois de grossesse, un phénomène purement mécanique ont rendu mes nuits… un peu plus réchauffées que d’habitude dirons nous. Une vessie pleine qui appuie au bon endroit peut transformer un innocent petit rêve féérique en…un puissant concentré d’érotisme (bon allons, parlons franc, en orgie quoi). En résulte une libido au taquet, face à un homme de plus en plus prévenant.

Pas toujours facile de concilier les deux…Tandis que les derniers mois, j’étais moi-même perturbée par la présence de plus en plus « présente » d’une troisième personne lors de nos « instants amoureux » (un petit coup de pied et hop, je sortais complétement du moment).

Sans évoquer tous les  « on fait comment au juste ? », la revisite du kama-sutra pour femmes enceintes, la sexualité au cours de la grossesse est possible (et parfois même exaltée) mais demande quelques capacités d’adaptation.

Après l’accouchement, aussitôt que je ressentais du désir, je ressentais ma cicatrice due au déchirement. L’acte de pénétration me flippait totalement. Nous avions pourtant tant besoin de nous « retrouver » dans cette nouvelle étape de notre vie. Même si nous trouvions d’autres moyens de nous donner du plaisir, j’ai ressenti beaucoup de frustration. Le corps change ENORMEment pendant la grossesse et après, se le réapproprier était devenu vital. Pour moi cela passait aussi par là….

Aujourd’hui, après 10 semaines, notre sexualité retrouve peu à peu son rythme, même si elle a changé. Maintenant, nous devons déménager d’une pièce à l’autre quand l’envie nous prend ! Bébé dormant dans la même chambre que nous, nous nous sommes posé LA question. D’après nos recherches (et d’après elles seulement), c’est plutôt déconseillé de rester dans la même pièce, même si bébé dort, même si on est discret… Mais vous savez quoi ? Ce nouveau rituel rajoute un peu de piquant 😉

2 – Moins de sexualité, plus de sensualité.

tendresse

Durant ma grossesse, mon compagnon m’a vraiment prouvé qu’il était l’homme de la situation. Je lui ai fait partager mes lectures et il a compris l’importance que joue la relation entre les parents sur le bien être de la maman et donc celui du bébé (pas bête la guêpe…attends !). Il parlait à mon ventre (les tons graves sont mieux perçus par les bébés) et me faisait beaucoup de petits câlins (à défaut de gros nianianian). J’étais chouchoutée et encore plus heureuse d’être enceinte. Sans tirer de conclusions hâtives, ni faire de généralités, je suis sure que ce n’y est pas pour rien dans le fait que Judith soit un bébé bien dans ses chaussons.

Globalement, nous avons passé 9 mois très agréables. En d’autres termes, 9 mois sans menstruations. Je sais que ce n’est pas le cas chez toutes les femmes, mais moi, mes règles me rendent dingue, irascible, dépressive, voire suicidaire si on me cherche durant 24 à 48h une fois par mois. Et croyez le, on s’en est très bien passé tous les deux.

Bon bien sur, Monsieur a eu quelques écarts de conduite (et si je faisais une « dernière » grosse chouille avec les copains en rentrant au petit matin alors que ma femme menace d’accoucher d’un instant à l’autre ?) que je mets sur le compte de l’angoisse de devenir papa…

3 – et les sorties dans tout ça ?

sorties

Forcement, quand on a 25 ans, qu’on aime la nuit, qu’on fume et qu’on a un bon levé de coude, être enceinte pousse à revoir de long en large ses activités. Heureusement, le changement avait été amorcé depuis un moment déjà. Je sortais moins, car ça ne me réussissait plus. J’avais de plus en plus de mal à me remettre de mes excès et surtout, j’avais comme l’impression que j’en avais « fait le tour » (des bars aha). Comme le début de ma grossesse est tombé en été, j’ai été un tout petit peu frustré de pas boire de cocktail au bord de la piscine lors de nos supers vacances en Norvège (on a mis le paquet sachant pas quand allait être les prochaines) et de pas partager la bouteille de rosé avec les potes sur les plages de Marseille (hum ma définition de vacances parfaites = alcool + un proche + plan d’eau).

Mais après cela, je dois dire, que j’ai VRAIMENT apprécié, ne plus fumer, ne plus boire d’alcool, ne plus me coucher à point d’heure. C’était comme donner des vacances bien méritées à mon corps. Et puis j’ai réappris à profiter pleinement de mes amis, à la lumière du jour, quand je les voyais. On se voyait pour se voir, pas pour faire la fête (=exorciser toutes nos frustrations de la semaine de manière finalement assez personnelles). Ça m’a tellement plu en fait, que j’en ai refusé de prendre une coupe de champagne pour fêter la naissance de ma fille (aussi parce que j’allaite). Aujourd’hui je goute de temps en temps dans les verres de mon homme et j’ai totalement arrêté de fumer (pas faute d’avoir réessayé mais ça me dégoute). Mais j’ai surtout réappris à profiter de certains moments pour ce qu’ils sont, sans artifice et il était temps.

Par contre, si j’avais encore une vie nocturne lors de ma grossesse, depuis la naissance de ma fille, c’est zéro. Pour l’instant ça ne me dérange pas : j’ai bien mieux à faire (en même temps ça fait que 10 semaines et  ça ne m’empêche pas d’aller boire des chocolats avec des copin(e)s et ma fille les après midi) ! Si je suis sure que ça finira par me manquer, je pense aussi que Judith sera déjà bien plus « autonome » quand ce sera la cas !

Publicités

Une réflexion sur “SEXE ET VIE NOCTURNE PENDANT ET APRES LA GROSSESSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s